Les plus grands combattants Belges de 14-18

Alain Leclercq

couv 14-18 - 1 - combattants belges

Alain Leclercq, aidé de Mémoires depuis longtemps oubliés ou de citations à l’ordre du jour, nous dresse les portraits d’une incroyable galerie de héros oubliés pour la plupart. À travers leur vie, leur bravoure et leur destin absolument hors norme, il nous peint un tableau étonnant : celui de la Première Guerre mondiale vue par ses plus grands acteurs et ses plus grands coups d’éclat.
Vous partirez, entre autres, sur les traces…

– D’Antoine-Adolphe Fonck qui, le premier, ouvrit le feu sur l’envahisseur et dont les lanciers belges perpétuent le souvenir à travers leur devise « Meurs premier comme devant »;
– Des cinq gendarmes de Visé luttant seuls contre toute l’avantgarde prussienne;
– Des héroïques défenseurs du fort de Loncin et de leur sacrifice;
– D’Edgard de Caritat qui fut notre premier maquisard;
– De « Papa Merx » qui fit toute la guerre en première ligne à soixante-cinq ans;
– De l’abbé d’Orval qui fut un de nos soldats les plus médaillés;
– D’Henri Herd à qui le Tsar remit quatre décorations;
– D’Adolphe Max qui défendit ses concitoyens jusqu’à être déporté;
– De Léon Trulin qui, adolescent, fut fusillé pour espionnage;
– De Gabrielle Petit qui montra aux Allemands « comment une femme belge sait mourir »;
– De Philippe Baucq qui fut fusillé aux côtés d’Édith Cavell;
– D’Yvonne Vieslet, l’enfant martyr de Charleroi;
– De Jules Bastin qui s’évada une dizaine de fois;
– De Walthère Dewé, un des espions les plus importants du conflit;
– De Jacques de Dixmude, le plus grand de nos généraux;
– De Willy Coppens, notre as de l’aviation aux trente-sept victoires…

En tout, près d’une quarantaine de récits incroyables de Belges qui furent tout sauf « petits » et qui accumulèrent les décorations tant belges que françaises ou anglaises.

ISBN : 978-2-930757-07-0
Prix TTC conseillé : 7,90 €